Soyez différent, soyez mémorable.

J’aime beaucoup Derek Halpern. Dans son dernier vidéo, il explique pourquoi « être étrange » dans un contexte d’affaires peut être une chose qui rapporte. Être différent vous rend mémorable. Les gens se souviennent de vous comme étant « celui qui… »

Sa vidéo m’est restée en tête un certain temps et ce n’est qu’un peu plus tard que j’ai compris pourquoi il m’avait interpellé. Je me suis rendu compte que je suivais peut-être inconsciemment et depuis longtemps ce principe. Je suis assez conservateur au niveau de mon habillement. Par contre, je suis beaucoup plus créatif pour ce qui est de ma tête. Au secondaire, j’avais les cheveux longs (aux épaules). Comme j’étais très frisé, on m’a accolé le surnom de « la moppe ». Vous voyez l’image: j’étais mémorable.

Du jour au lendemain, j’ai passé le clipper dans mes cheveux et j’ai terminé avec un rasoir à main. Complètement rasé. Comme une peau de fesse. Ce look est maintenant relativement populaire chez les hommes qui commencent à perdre leurs cheveux, mais ce n’était vraiment pas le cas dans les années 1990. J’étais « l’étrange, » le coco, la tête d’œufs, le Kojak, le chauve. J’étais mémorable.

coco

Il y a quelques années, lors d’un voyage à Winnipeg où j’avais oublié ma casquette, j’ai dû me magasiner un chapeau. Soleil et crâne rasé obligent: un coup de soleil sur la tête est très dangereux! Dans le centre d’achat Portage Place, je suis tombé sous le charme d’un chapeau « panama. » Je cherchais une casquette à 15$, je me suis procuré sur un coup de tête un chapeau à 120$. Ce chapeau est devenu mon look. On m’en parlait régulièrement, c’était un conversation starter. En rencontrant des connaissances virtuelles pour la première fois, j’avais souvent des « oh oui, c’est toi le gars au chapeau! ». J’étais mémorable.

chapeau

Un peu plus récemment, j’ai commencé à me faire pousser la barbe. Cheveux rasés, barbe, chapeau. Différent. Mémorable.

Francis-barbe

Sans le savoir, j’ai donc appliqué la philosophie de Derek Halpern. En tant que photographe, ces looks ne m’apportent pas plus de travail. Mais les gens se souviennent à tout le moins de moi. Vous n’avez peut-être pas le goût de vous raser les cheveux ou de vous faire pousser la barbe, comment pouvez-vous alors être mémorable? Être mémorable, c’est avoir un élément pour lequel les gens se souviennent de vous. C’est ça qu’il faut appliquer dans votre business de photographe. Vous ne voulez pas qu’on se souvienne de vous parce que vous êtes le moins cher. N’importe qui peut mettre un prix 10 % inférieur à son compétiteur. Vous voulez qu’on se souvienne de vous pour votre produit qui est différent des autres.

On ne va pas voir Marc-Antoine Jean parce qu’il est moins cher. On va voir Marc-Antoine car, entre autres, il a développé le concept de portrait-tableau. C’est lui qui a fait la dernière photo de moi un peu plus haut. Marc-Antoine est mémorable. C’est le gars des portraits-tableaux.

On ne va pas voir Cindy Hains car c’est la moins cher. On va voir Cindy Hains car on veut avoir des photos de notre bébé dans des concepts complètement éclatés. Cindy Hains est mémorable.

On ne va pas voir Rémi Laprise parce qu’on est une jeune et belle fille avec les seins pointant au plafond et que cela nous permet d’avoir des photos boudoir gratis avec un faux-tographe qui veux se rincer l’oeil. On va voir Rémi Laprise car il est capable de mettre en confiance une femme de 40 ou 50 ans, de la rendre belle et sexy dans une session boudoir haut de gamme, au point où elle pleure d’émotion en voyant ses photos. Rémi est mémorable.

La photographie est un domaine extrêmement compétitif. Comment pouvez-vous être mémorable?

Commentaires (2)

  • Merci Francis de partager tous ces textes intéressants et de m’avoir cité comme exemple dans celui-ci. Tu as bien raison, tu te démarques par ton chapeau qu’on reconnait. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Copyright © 2017 Francis Vachon. Réalisation web par Eve Drouin-V.