Reportage photo: le marché aux Puces Sainte-Foy aux petites heures

Mettre mon réveille à 3h30 le matin, ce n’est jamais bien plaisant. Sauf lorsque c’est pour accompagner Isabelle Porter en reportage. 

Il est 4 h 45 du matin. C’est l’heure à laquelle il faut arriver pour ne rien manquer au marché aux puces de Sainte-Foy les dimanches d’été. Pendant que le reste de la ville dort, ils sont 200 à s’activer autour des tables dans l’espoir de réaliser des affaires en or. (suite du texte sur Le Devoir)

Photographier un marché aux puces à 4h du matin. Il y a des photos qui se font tout seules. 

Cocasserie: un collègue des médias, que je n’avais pas reconnu sur le coup, a failli se retrouver sans le savoir dans le reportage alors qu’il accompagnait sa conjointe dans sa vente annuelle de « vieilles bébelles ». Ma grosse barbe m’a trahi, c’est lui qui s’est rendu compte de ma présence.

le marché aux Puces Sainte-Foy aux petites heures

le marché aux Puces Sainte-Foy aux petites heures

le marché aux Puces Sainte-Foy aux petites heures

le marché aux Puces Sainte-Foy aux petites heures

le marché aux Puces Sainte-Foy aux petites heures

le marché aux Puces Sainte-Foy aux petites heures

le marché aux Puces Sainte-Foy aux petites heures

le marché aux Puces Sainte-Foy aux petites heures

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Copyright © 2017 Francis Vachon. Réalisation web par Eve Drouin-V.