Photos: séparés de leur fils en fuyant la Syrie

Une assignation émotive pour Le Devoir hier alors que moi et la journaliste Isabelle Porter avons rencontré la famille Al Oufan, des réfugiés syriens établis à Lévis.

Mais le plus gros problème des Al Oufan concerne leur fils de 14 ans, Moussa, qui se trouve en Allemagne loin d’eux. À la simple mention du jeune homme, les deux parents fondent en larmes. « Elle a très mal, dit l’interprète en parlant de la mère. Tous les jours, quand elle parle à son fils, il pleure. […] Sa vie est difficile sans la présence de sa mère. » (…) Les yeux des parents sont gorgés de larmes. L’interprète peine à contenir les siennes. « Je les côtoie beaucoup. Je vois quand la mère cuisine quelque chose, la première chose qu’elle dit, c’est que son fils aurait aimé ça, qu’elle aurait aimé qu’il soit là. C’est toute sa vie. ».

Le texte est disponible en ligne: Les réfugiés syriens et le mur administratif.

Des immigrants syriens à Lévis le 20 mai 2016. Photo Francis Vachon pour Le Devoir. Des immigrants syriens à Lévis le 20 mai 2016. Photo Francis Vachon pour Le Devoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Copyright © 2017 Francis Vachon. Réalisation web par Eve Drouin-V.