La Presse photographer attacked during a riot

During Montreal’s riot, a La Presse photographer was attacked, and 20000$ worth of gear was stolen.

La Presse editorialist Yves Boivert:

C’est devenu une routine: du grabuge dans les rues de Montréal et, le lendemain, des policiers débarquent dans les salles de rédaction pour saisir les images captées par les photographes et caméramans. (…)Il est déjà périlleux pour les caméramans et photographes de s’aventurer au milieu d’une émeute afin d’en être les témoins pour le public (…) Si en plus les manifestants en viennent à identifier les médias comme le bras électronique de la police, cela deviendra carrément dangereux. Ils ne pourront pas faire leur travail.

La Presse Robert Skinner audio interview about the incident

Commentaires (8)

  • Bonne question :)

    En tant que pigiste, mon blog fait partit, tout comme mon site web « portfolio », de mon principal outil de marketing et d’auto-promotion. Mes clients présent et potentiel étant anglophone à 95%, l’utilisation de l’anglais est impératif.

    Au début, je bloguais dans les deux langues de façon simultané (deux colonnes: franco d’un bord, anglo de l’autre). Le processus était cependant un peu long, et parfois je m’empèchais de bloguer car je n’avais pas le temps de traduire mes textes. Alors j’ai graduellement passé à l’anglais.

  • D’un autre coté si les policier n’utilisent pas ses images, les vandales vont pouvoir les utiliser comme des trophées. C’est bien plus valorisant de faire du trouble on peut ce faire voir et ne pas être punie. Désolé mais les média devraient rapporter la nouvelle et non faire du sensationnalisme. Tu peux facilement prendre des images et rester en sécurité sans nuire à la nouvelle, par contre pour faire un show qui vend faut être dans l’action mais est-ce que c’est vraiment utile à la nouvelle?

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Copyright © 2017 Francis Vachon. Réalisation web par Eve Drouin-V.