Facebook et les photographes

Pour les photographes amateurs, Facebook est un magnifique outil pour montrer ses réalisations à son réseau d’amis. Pour les photographes professionnels, c’est une belle façon d’aller chercher de nouveaux clients. Voici comment optimiser son utilisation.

La première étape est de séparer votre compte personnel réservé à vos amis et votre famille en créant une page Facebook pour artiste ou entreprise. Pour les photographes amateurs, cela permet de publier ses photos sur une page à part, en évitant de montrer vos statuts personnels à ceux intéressés seulement à vos photos. Pour les photographes professionnels, la raison est encore plus importante et officielle: Facebook ne permet pas d’utiliser un profil personnel pour promouvoir un produit ou un service.

creer-pageCréer une page est très facile. Sur Facebook, dans la colonne de gauche sous la mention « page », cliquez sur « créer une page ». Vous pourrez ensuite choisir une page « artiste » si la photo est pour vous un passe-temps, ou une page « entreprise » ou « commerce local » si la photographie est votre gagne-pain.

Pourquoi une page plutôt qu’un profil?

La création d’une page artiste ou d’entreprise donne un énorme avantage aux photographes: la compression des images. Vous l’avez sûrement remarqué, une image mise en ligne sur Facebook devient beaucoup moins jolie. Facebook utilise un algorithme de compression pour en réduire le poids et la qualité des images en souffre énormément. Des artéfacts de compression sont visibles et les couleurs sont plus fades. En publiant une image sur une page plutôt qu’un compte personnel, Facebook applique un algorithme de compression beaucoup moins destructeur et les photos conservent donc une plus grande qualité visuelle.

Avant de mettre en ligne une image, il est également possible de réaliser certaines opérations qui atténueront encore plus les effets de l’algorithme de compression. Tout cela est réalisable dans n’importe quel logiciel d’édition, du plus simple au plus compliqué.

Il est à noter que Facebook change régulièrement ses procédures. Ce qui suit est valable aujourd’hui, mais pourrait ne plus l’être demain.

Quelle dimension de photo utiliser lorsqu’on met une photo sur Facebook?

En plus de la compression, Facebook redimensionne vos images et une petite perte de qualité s’en suit. En mettant en ligne une photo aux dimensions attendues par Facebook, nous évitons cette perte. Les dimensions possibles sont 720, 960 ou 2048 pixels sur le plus long côté. Cela semble être très arbitraire, mais ce sont les dimensions recommandées par Facebook. Je les utilise depuis un certain temps et les résultats sont probants.

Avoir une page plutôt qu’un compte personnel pour mettre en valeur ses photos permet aussi d’utiliser le format de fichier PNG plutôt que JPG (un PNG mis en ligne sur un compte personnel sera converti en JPG). L’avantage du PNG est que Facebook ne fera aucune compression sur le fichier, conservant l’image dans toute sa splendeur. La façon de procéder dépend de votre logiciel d’édition, mais l’opération se passe lors de la sauvegarde alors que vous devrez préciser le type de fichier à utiliser. Par défaut, c’est JPG. Changez pour PNG.

Il y a un petit bémol à préciser en ce qui a trait au PNG sur les pages Facebook, et c’est là que le tout devient un peu ésotérique et non documenté. Passé une certaine grosseur, l’image sera quand même reconvertie en JPG. Le seuil semble être de un méga-octet. Ce n’est généralement pas un problème pour une image de 720 pixels. Cependant, tout dépendant de l’image, une photo sauvegardée à 960 pixels le sera parfois.

Beaucoup de chiffre, beaucoup d’explications techniques. En résumé, le meilleur flux de travail pour travailler vite et bien sera sans doute de sauvegarder en PNG à 720 pixels sur le plus long côté. Cela assure que l’image ne sera pas redimensionnée et qu’elle restera en PNG, conservant ainsi toute sa beauté.

Terminons en tuant *le* mythe qui fait peur à tous les photographes. Non, vous ne perdez pas vos droits d’auteur en les mettant en ligne sur ce réseau social. Le contrat d’utilisation que vous avez accepté en vous créant un compte (les 5000 mots que vous n’avez pas lu en cliquant « j’accepte ») est clair à ce sujet: « Le contenu et les informations que vous publiez sur Facebook vous appartiennent ».

Voir aussi: La diversification à tous les niveaux – le jour où Facebook décide de tuer votre entreprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Copyright © 2017 Francis Vachon. Réalisation web par Eve Drouin-V.