Marketing Magazine asked me to take a portrait of Jean Lafrenière, copywriter and art director at LG2, for their column about « what does a marketing guy do to unwind »

From the article:

Hanging around his home are some 60 vintage skate deck replicas, carefully cut and sanded down from blanks, then hand-painted and airbrushed with special techniques to mimic the silk-screened finish of the originals. Lafrenière uses old photos from his magazine collection to reproduce the artwork as closely as possible; he recreates the “period-correct” brand stickers in Photoshop and prints them on sticker-paper; and he’s even invented a method to custom-colour urethane wheels, which takes about an hour of boiling in dyes on his stove.

Here are some of his pieces.

Jean Lafreniere from LG2

Jean Lafreniere from LG2

Jean Lafreniere from LG2

And here is how it was played:

Commission Bastarache

Charles Rondeau holds documents in his arms at the Bastarache Commission in Quebec City Monday September 21, 2010. Rondeau was Liberal fundraiser at the time of Marc Bellemare was the Justice Minister.
Franco Fava waits arm cross during a break at the Bastarache Commission in Quebec City Monday September 21, 2010. Fava is a fund raiser for the Liberal Party
Franco Fava watches as Charles Rondeau testifies at the Bastarache Commission in Quebec City Tuesday September 21, 2010. Fava and Rondeau are fundraisers for the Liberal Party
Charles Rondeau (left) and Franco Fava (right) chat at the Bastarache Commission in Quebec City Monday September 21, 2010.  Rondeau and Fava are both fund raiser for the Liberal Party
Charles Rondeau (left) and Franco Fava (right) chat at the Bastarache Commission in Quebec City Monday September 21, 2010. Rondeau and Fava are both fund raiser for the Liberal Party

Selection Regis Labeaume Le Sélection du Reader’s Digest, une des revues les plus lue au monde, a consacré la dernière page couverture de son édition Canadienne-française au maire de Québec Régis Labeaume.

Après quelques négociation et recherches de leur part, ils ont finalement décidé d’utiliser un portait de Labeaume tiré de ma banque d’image. L’article est en ligne sur le site de Sélection.

Labeaume à récement reçu un agrandissement des mains de l’éditeur, mais je n’ai malheureusement pas été mis au courant. Par chance, Le Journal de Québec était sur place.

Il y a des histoires qui sont plus difficiles à couvrir, mais qui doivent l’être. En arrivant à Alma, 250km au nord de Québec, je suis arrêté dans un Tim Horton pour acheter un petit lunch et discute avec la jeune fille qui me prépare mon bagel. Je lui demande comment me rendre à l’école Camille Lavoie.

« C’est une école à problème ça. C’est violent. Très violent. Je me suis fait brûler quand j’y suis allé, et la direction n’a pas voulu punir ceux qui m’ont fait ça, car ce n’est pas arrivé sur les lieux de l’école ».

J’avais alors une bonne idée du genre d’école que fréquentait David, et j’avais une nouvelle piste pour l’histoire de Marian Scott de The Gazette, pour laquelle j’étais en ville.

Et j’étais en ville pour faire un portrait de Caroline Lachance, mère de David Fortin disparu depuis maintenant un an, victime de taxage très sévère et pour qui la direction de l’école n’a jamais pris de mesure. Suicide? Fugue? Pour madame Lachance, la réponse est claire. Elle a acheté des cadeaux de Noël pour son fils et ils sont toujours sous l’arbre. Elle a déménagé la chambre de David du Sous-Sol au Rez-de-chaussée, pour que ses choses soient plus près d’elle, tout en faisant attention de tout refaire exactement comme au sous-sol, « pour qu’il soit à l’aise lorsqu’il va revenir. »

Vous comprendrez que l’ambiance était très lourde et que j’ai essayé de faire ça très rapidement. Je ne l’ai pas guidé dans les poses. Je lui ai demandé de s’asseoir sur le lit de David et, naturellement, elle a pris le toutou de son fils et s’est recroquevillée sur elle. Sa position racontait l’histoire.

The Gazette a joué l’histoire en une, et a également publié une photo en Une du cahier Extra avec un portrait de son cousin Maxime, le plus grand confident de David, lui-même victime de taxage étant jeune.

L’histoire est en ligne ici, ici, et ici.

Caroline Lachance

Maxime Fortin


Copyright © 2017 Francis Vachon. Réalisation web par Eve Drouin-V.