Movember, jour 8Cette année, j’ai décidé de donner mon visage à la science. Déjà 10 jours que je laisse pousser une affreuse moustache pour récolter des dons qui servirons à la recherche sur le cancer de la prostate.

Le 1er novembre, les gars, rasés de près, s’inscrivent à Movember.com. Le reste du mois, ces hommes altruistes et généreux, qu’on appelle les Mo Bros, taillent, entretiennent et cirent leur moustache pour qu’elle figure parmi les plus belles. Appuyés par les femmes de leur vie, les Mo Sistas, les Mo Bros de Movember recueillent des fonds en cherchant à faire commanditer leur moustache. (À propos de Movember)

Pour vous “forcer la main” un peu, il y aura un prix tiré au hasard parmi ceux qui aurons commandité ma moustache pour une somme de 20$ ou plus.

Le gagnant pourra choisir d’avoir gratuitement entre un portrait d’affaire (devant un fond blanc en studio ou “en environnement” à son bureau/entreprise de la région de Québec) ou une session enfant/maternité/famille avec ma conjointe Cindy Hains dans nos studios de Québec.

Pour participer, vous n’avez qu’a donner 20$ ou plus à partir de ma page Mo Bros et, surtout, de préciser votre adresse courriel ou votre numéro de téléphone dans la zone commentaire du formulaire de don (5e étape du processus). Vous pouvez aussi m’envoyer un courriel si vous ne voulez pas que cette information soit afficher sur ma page Movember.

If you are new here, you might not know the incredible journey that a personal video of mine did. A time lapse of my son, that was done for my family and friends, went viral all over the world, put us on TV and newspapers, and even helped the career of a young singer just starting out. Here it is:

Not too long after it went viral, a very popular Youtube user named freddiew sent me a private message asking me if I was OK with his own take on my idea. You bet I was! Here is his homage: Time lapse of a grown man playing with his toys.

And just recently, a young man did the same: Time Lapse of a Middle Schooler Playing with his Toys.

I mean… How CUTE is this kid!

Beaucoup de temps passé à l’extérieur de Québec ces dernières semaines. Je reviens tout juste de la Baie des Chaleurs en Gaspésie pour mes premières vacances en 6 ou 7 ans. En échange d’un hébergement d’une semaine, dans la maison secondaire du président du club photo Déclic, j’ai donnée une conférence sur le droit à l’image. C’est le genre de deal que j’aime!

La caméra habituellement dans le sac plutôt qu’à l’épaule tout au long de la semaine, c’est avant tout la conjointe et les deux enfants qui était la priorité.

Juste avant cela, je suis allé à New York et Hartford pour garnir ma collection de stock photos. J’ai commencé à travailler tout cela et vous devriez commencer à revoir des photos sur le blogue très bientôt.

Bientôt au menu, entre autre: de l’architecture de Brooklyn et de Manhattan, de la nourriture typiquement sicilienne et New Yorkaise, Time Square, The Fabulous Coney Island et son famous Luna Park, Long Beach, Long Island, la très surprenante Fire Island et…. un parc d’éolienne de Gaspésie!

Parlant du parc d’éolienne de Carleton, j’ai eu l’incroyable hasard, à 600km de chez moi, de croiser au sommet de la montagne les accueillant un collègue photographe du Journal de Québec, lui aussi en vacance.

Note: I was planning to write this a long time ago. But each time I was going to, sadness took over. But it is time now.

In 2005, I was a fast-track student in photojournalism at the Loyalist College in Belleville, Ontario. All of us but one, a local student, where living in the residence, in two separates apartment side by side.

We where living together, going to school together, shooting together, sharing together, hoping together, and going out together. In those 7 weeks, we formed a bound that will last forever.

Out of the bunch, Ryan Jackson was the youngest. The kid. A great guy that now works staff at the Edmonton Journal.

**

It was earlier this year. I was on assignment for The Gazette in Thetford Mines. Between two appointments with people that I add to photograph for a story, I took some time to read my Facebook on my iPhone.

And « bang! » came the news.

Ashley, his wife, updated her status with something like « for those who don’t know yet, Ryan’s parents where killed in car accident yesterday ».

I sat back in my car for many long minutes, shocked.

So how does a photographer cope with the sudden death of his parents? With photography, of course.

Ok, now I know why I was postponing this post. I just re-read Ryan’s blog entry and tears are coming out of my eyes.

Fast trackers reunited in Winnipeg this summer: Francis, Alexandra and Ryan Jackson


Copyright © 2017 Francis Vachon. Réalisation web par Eve Drouin-V.