– C’est ici, en arrière de cette colonne, qu’Aymen Derbali s’est protégé tout en attirant l’attention du tueur. Il a reçu ses 7 balles ici, puis c’est écroulé juste là.

– Ici, nous avons dû remplacer le carré du tapis. Il y a avais trop de sang, nous n’avons pas pu le laver.

– C’est ici que les gens se sont réfugiés pour se cacher. Ils se sont couché par terre mais il y avait trop de monde. Celui sur le dessus a été touché

Marcher avec Mohamed Labidi dans le centre culturel islamique de Québec, c’est revivre avec précision ce qui s’est passé en janvier dernier… L’article du Globe and Mail pour lequel ont été effectuées ces photos est en ligne: Lingering wounds and fears for the future.

Mohamed Labidi performs ablution (wudu) before a prayer at the Islamic Cultural Centre of Quebec City Wednesday January 24, 2018. Labidi is the president of the Islamic Cultural Centre where Alexandre Bissonnette killed 6 last year. Photo Francis Vachon for the Globe and Mail.
Mohamed Labidi performs ablution (wudu) before a prayer at the Islamic Cultural Centre of Quebec City Wednesday January 24, 2018. Labidi is the president of the Islamic Cultural Centre where Alexandre Bissonnette killed 6 last year. Photo Francis Vachon for the Globe and Mail.
Mohamed Labidi shows a bullet hole in a bathroom
door at the Islamic Cultural Centre of Quebec City
Mohamed Labidi points to a part of the rug that was replaced after being soaked in blood at the Islamic Cultural Centre of Quebec


Copyright © 2017 Francis Vachon. Réalisation web par Eve Drouin-V.