– Hey Francis! Ici le Montreal Gazette. Pourrais-tu photographier un gars nommé François Marcotte? Je ne sais pas si tu as entendu l’histoire…
– Oui, j’en ai entendu parler un peu!

L’article du devoir de ce matin a eu des échos dans la plupart des médias québécois et a rebondi jusqu’à l’Assemblée nationale. Je suis donc retourné voir François pour le quotidien anglophone de Montréal et j’ai réalisé quelques nouvelles photos pour l’article Disabled man’s plea reignites debate about nursing home hygiene.

Francois-Marcotte-03

Francois-Marcotte-06

Je suis très content de cette assignation. J’ai vu passé le lien vers le Gofundme de François Marcotte et je me doutais que ce serait une bonne histoire à raconter. J’ai envoyé ça à la journaliste du Devoir Isabelle Porter avec qui je collabore souvent. Elle a sauté sur l’histoire et nous sommes allés rencontrer François le jour même.

Ce matin, c’est est jouée en une: Recourir au socio-financement pour se laver. Elle est reprise par quelques médias. Des députés ont réagi à la radio.

L’histoire vous touche? Douches et kilomètres, le GoFundMe de François.

François Marcotte

François Marcotte

Une assignation émotive pour Le Devoir hier alors que moi et la journaliste Isabelle Porter avons rencontré la famille Al Oufan, des réfugiés syriens établis à Lévis.

Mais le plus gros problème des Al Oufan concerne leur fils de 14 ans, Moussa, qui se trouve en Allemagne loin d’eux. À la simple mention du jeune homme, les deux parents fondent en larmes. « Elle a très mal, dit l’interprète en parlant de la mère. Tous les jours, quand elle parle à son fils, il pleure. […] Sa vie est difficile sans la présence de sa mère. » (…) Les yeux des parents sont gorgés de larmes. L’interprète peine à contenir les siennes. « Je les côtoie beaucoup. Je vois quand la mère cuisine quelque chose, la première chose qu’elle dit, c’est que son fils aurait aimé ça, qu’elle aurait aimé qu’il soit là. C’est toute sa vie. ».

Le texte est disponible en ligne: Les réfugiés syriens et le mur administratif.

Des immigrants syriens à Lévis le 20 mai 2016. Photo Francis Vachon pour Le Devoir. Des immigrants syriens à Lévis le 20 mai 2016. Photo Francis Vachon pour Le Devoir.

Pour la création d’un livre, j’ai été engagé cet automne pour faire des photos du montage de l’horloge suisse installé à Québec et offerte dans le cadre du 400e anniversaire de la ville. Offerte par le Canton du Juras, j’ai passé trois jours à documenter le travaille de précision des horlogers lors de son installation.

Il était très impressionnant de voir les horlogers de Richard Mille, créateur de l’horloge, et les Québécois qui s’occuperont de son entretien. Vous constaterez qu’ils utilisent des têtes d’épingle pour huiler les engrenages!

La vitre installée par la suite par la ville de Québec pour protéger l’oeuvre d’art est très réfléchissante. Ces photos prises de l’intérieur sont probablement la meilleure façon d’apprécier le mécanisme de ses 5000 pièces!

Installation de l'horloge Suisse a Quebec

Installation de l'horloge Suisse a Quebec

Installation de l'horloge Suisse a Quebec

Installation de l'horloge Suisse a Quebec

Installation de l'horloge Suisse a Quebec

Installation de l'horloge Suisse a Quebec

Installation de l'horloge Suisse a Quebec

Installation de l'horloge Suisse a Quebec

Installation de l'horloge Suisse a Quebec

Installation de l'horloge Suisse a Quebec

Installation de l'horloge Suisse a Quebec

Installation de l'horloge Suisse a Quebec

Installation de l'horloge Suisse a Quebec

Installation de l'horloge Suisse a Quebec

Installation de l'horloge Suisse a Quebec

Installation de l'horloge Suisse a Quebec

Installation de l'horloge Suisse a Quebec

Installation de l'horloge Suisse a Quebec

Vendredi passé, j’étais en assignation pour l’agence Associated Press et la Humane Society International. Je savais que je devais documenter la saisie d’une usine à chiots, mais comme il s’agissait d’une opération à grande échelle surprise pour les propriétaires, je n’avais pas plus de détail.

Je devais me rendre à un hôtel de Magog. Sur place, deux semi-remorques et un camion cube, la SPA, le MAPAQ, et la Humane Society International. Nous avons eu l’appel, et nous sommes parties en convois pour effectuer la deuxième plus importante saisie de chien dans la province de Québec. Arrivé sur les lieux, la Sureté du Québec était déjà là et avait notifié les propriétaires. La saisie pouvait commencer.

Comme certaines de mes images pourraient être utilisées en cours, ce que je vous montre a dû être approuvé par les autorités. Voici donc une sélection de ce que j’ai vu.

Continue reading

  • 1
  • 2
  • 6

Copyright © 2017 Francis Vachon. Réalisation web par Eve Drouin-V.