En lien avec mon billet de vendredi Conservez-vous le droit d’auteur sur les photos postées sur Facebook, Instagram et Twitter?, je suis allé dans les studios du FM93 pour discuter avec Gilles Parent et son équipe. Droits d’auteur, droit à l’image, la « business » de la photo, les photographes de mariage… Ce fut un 20 minutes bien chargé.

Les sujets abordés dans cette entrevue et qui ont fait l’objet de billets sur ce blogue:

  1. Le droit à l’image au Québec
  2. Quoi faire en cas d’utilisation non-autorisée d’une de vos photos?
  3. Droit d’auteur: Comment trouver ceux qui utilisent nos photos sur Internet sans autorisation.

Le Réseau Écoles-Média du Québec est un nouvel organisme qui vise à

«intéresser les jeunes au rôle que tiennent les médias sociaux et traditionnels dans notre quotidien. Plusieurs écoles secondaires, certaines écoles primaires, centres d’éducation aux adultes et de formation professionnelle et organismes jeunesse se sont dotés de médias produits par des jeunes. Très bons outils d’apprentissage et puissants moyens d’information et de mobilisation, ces médias disposent toutefois de peu de ressources matérielles, pédagogiques et financières. Ce manque de moyens et de structure rend souvent leur survie précaire. Le Réseau Écoles-Médias du Québec (RÉMQ) vise à combler ces lacunes en contribuant au développement des médias dans les écoles et les organismes et en favorisant leur maintien à long terme par la création d’un réseau de soutien et de formation participatif gratuit et adaptable à la réalité de chaque milieu.»

C’est dans ce contexte que Stéphane Lévesque est venu me rencontrer pour que je lui parle des droits et obligations que vous avez en tant que photographe. Qu’est-ce que le droit d’auteur? Qu’avez-vous le droit de prendre en photo? Qu’avez-vous le droit de publier? Oui, c’est un peu une extension de mon billet Le droit à l’image au Québec et très court résumé de ma conférence Vos droits et obligations en photo au Québec.

Évidemment, le langage et le contenu sont adaptés à la clientèle cible (secondaire).

La première partie, parlant du métier de photojournalisme, avait été publié il y a quelques semaines.

Le Réseau Écoles-Média du Québec est un nouvel organisme qui vise à

«intéresser les jeunes au rôle que tiennent les médias sociaux et traditionnels dans notre quotidien. Plusieurs écoles secondaires, certaines écoles primaires, centres d’éducation aux adultes et de formation professionnelle et organismes jeunesse se sont dotés de médias produits par des jeunes. Très bons outils d’apprentissage et puissants moyens d’information et de mobilisation, ces médias disposent toutefois de peu de ressources matérielles, pédagogiques et financières. Ce manque de moyens et de structure rend souvent leur survie précaire. Le Réseau Écoles-Médias du Québec (RÉMQ) vise à combler ces lacunes en contribuant au développement des médias dans les écoles et les organismes et en favorisant leur maintien à long terme par la création d’un réseau de soutien et de formation participatif gratuit et adaptable à la réalité de chaque milieu.»

C’est dans ce contexte que Stéphane Lévesque est venu me rencontrer pour que je lui parle de photojournalisme. J’explique ce qu’est le métier, comment j’ai moi-même commencé et comment un jeune peut apprendre la photo. Évidemment, le langage et le contenu sont adaptés à la clientèle cible, mais pour en apprendre un peu plus sur le sujet ou sur moi-même, voici le petit 16 minutes qui a été publié:

Foo Fighters

CHYZ, la radio de l’Université Laval, m’a invité en studio pour parler du fameux contrat que les photographes devaient signer avant de photographier le concert des Foo Fighters.

La portion me concernant commence vers 14:30. Il y a d’abord un cinq minutes avec Daniel Mallard, photographe au Journal de Québec, et se poursuit pour une trentaine de minutes.

J’ai fait aussi une entrevue pour Radio-Canada qui sera diffusée plus tard dans la journée. Je ferai une mise à jour du billet lorsque ce sera disponible.
Mis à jour: c’est juste ici.

  • 1
  • 2

Copyright © 2017 Francis Vachon. Réalisation web par Eve Drouin-V.